Notre histoire commence en France dans un lycée appelé Strawberry School, ou tout les niveaux scolaire sont là... mais il y a les master et les honey...
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Zach Stranger... Il porte bien son nom... ~ [Finish ~]

Aller en bas 
AuteurMessage
Zach Stranger

avatar

Messages : 1
Date d'inscription : 17/02/2011
Age : 25
Localisation : Quelque part entre ciel et terre, qu'en avez-vous à faire ?

Carnet Strawberry's
Relations:
Rp en cours:

MessageSujet: Zach Stranger... Il porte bien son nom... ~ [Finish ~]   Ven 18 Fév - 17:00

♦ Zach Stranger ♦


» Identity Card «

-
♦ Nom : Stranger.
♦ Prénom : Zach, pitié... Pas Zachary !
♦ Âge : 17 ans.
♦ Nationalité : Londonien.
♦ Sexe : Masculin, c'est évident, non ?
♦ Sexualité : Bisexuel ou carrément homosexuel..?
♦ Statut Social/Rang : Master ! (Mon Honey va s'inscrire sous peu. 8'))
♦ Race : Vampire. ~
♦ Métier/Fonction : Étudiant, purement et simplement.
♦ Pouvoirs : Il est bien utile, parfois, de savoir ce que les autres pensent de soi. Vous savez ce qui l'est encore plus ? Pouvoir s'amuser à leur tordre l'esprit à notre guise !
♦ Secret :

» What are you looking like ? «

    Qui a dit qu’il était normal d’avoir un œil bleu et un œil rouge ? Qui a dit qu’il était normal de se balader avec des crocs ? Qui a dit qu’il était normal d’aimer se promener à poil ? Qui a dit qu'il était normal d'avoir les cheveux violacés ? Bah personne… Zach n’est pas normal. Il a de jolies forme, bien masculines, pourtant il n’est pas des plus masculins. Il porte rarement autre chose qu’une chemise ouverte et un petit par-dessus. Il aime bien porter des jeans et c’est pas mal ce consistes sa garde-robe. Il orne le tout de bijoux et tout est parfait. Il se fond dans la masse, sans réellement sortir de lot. Il est mignon, ses traits sont bien dessinés, mais il n’a pas grand-chose d’extraordinaire, si ce n’est ses yeux qui sont rubis et topaze. Il n’est pas comme tout le monde, mais il n’aime pas trop le montrer. Il ne souhaite absolument pas ressortir de la foule et se faire pointer du doigt. Il se fait tout petit et il s’arrange pour avoir un look discret. Il est grand, dans les 1m80, alors il faut bien ça pour passer inaperçu. Il n’est ni maigre, ni gros. Ses doigts sont fins et agiles, digne d’un petit pianiste, bien qu’il n’en ai jamais joué… Il faut dire qu’il y a beaucoup d’autres choses à faire pour avoir des doigts agiles…


» Into your Head «

    Zach est bipolaire, colérique, schizophrène, violent, mais pourtant… Il est drôlement doux quand il le veut. Il est limite sadique et même masochiste… Sexuellement parlant. Il se met en colère à rien et il n’est pas difficile de lui faire péter un câble. Il n’aime personne, il est à la limite de l’antisociable et il ne connait pas le sens du mot amour. Il se parle seul, plus souvent qu’autrement, mais c’est un étudiant toujours à son affaire, quand on ne le dérange pas. Il excelle, toute matière confondue. Il peut passer de tout à fait joyeux à complètement déprimé en moins de trente petites secondes, mais comme il ne fréquente pas grand monde, qu’elle importance ça a ? Sous les apparences il peut sembler complètement débile… Il est complètement débile. Cependant, lorsqu’on ne le connait pas, il a l’air d’un jeune garçon tout à fait sain d’esprit.

    • Ce qu'il aime : Les animaux...
    • Ce qu'il n'aime pas : Tout le monde !



»What happened in your life ? «

    Il est né un soir d’été. Nous étions, alors, le 13 juillet 1993. Il pleuvait, à Londres, comme pratiquement chaque jour. Ce soir là, un orage faisait rage et ravage à l’extérieur, durant que sa mère s’efforçait de l’extirper de ses entrailles. Le vent était violent et battait contre la fenêtre faiblarde de la chambre où se passait l’accouchement. Dehors, on voyait très bien les arbres se balancer de tous côtés, luttant contre le vent féroce et presque glacial pour un soir d’été. Cela n’annonçait guère quelque chose de bon à la naissance de notre petit ange. Sa tendre porteuse avait refusé de se rendre à l’hôpital, pourtant, tout le monde savait bien que cela aurait été bien plus sécuritaire à la naissance de ce petit être. La naissance est pourtant un si bel évènement. Quand quelqu’un nait, quelqu’un d’autre meurt quelque part, c’est ce qu’on dit. Eh bien, cette fois, ce quelque part était exactement au même endroit. Pauvre petit ange qui n’a jamais pu connaître ce qu’était le confort et la chaleur des bras maternelles. Il n’a jamais pu voir sa mère et elle n’a pas eu la chance de le voir elle non plus avant de sombrer dans son éternel sommeil, ni même son père qui était mort, lui aussi, avant même d’apercevoir son enfant. Dans un éclat de vitre fracassant, un vampire fît son entrée. La mère, au visage ensanglanté par les éclats vitreux, essaya tant bien que mal de protéger son petit, mais la mort l’avait déjà choisit et il ne fut pas bien long que son père suivit. Pauvre enfant. Ses yeux étaient déjà grands et pétillants, il ne se doutait pas de ce qui venait de se passer quand il se décida, enfin, de crier. Pauvre petit. Pendant que les feuilles s’agitaient dehors sous la frénésie du vent de ce jour trop lourd, Zach criait. Il criait sa vie. Il criait au monde « Eh ! Oh ! Je suis là ! ». Les autres, eux, vivaient déjà la mort. Ce temps durant, ils gisaient tous, par terre, inertes et vidés de vie. Cet enfant à la beauté d’ange ne connaîtrait jamais sa famille, il ne connaîtrait jamais l’amour, la joie. Il était condamné. Condamné à une vie damnée et remplie de morbide solitude. Rien ne pouvait changer. C’est ce qui composait son triste destin. Son pauvre futur.

    Les années ont passé, notre petit Zach avait maintenant 10 ans. Élevé dans une famille riche, la famille de notre cher tueur, il ne manquait de rien. Il passait son temps à jouer les enfants pourris gâtés ce qui, de toute évidence, il était. Néanmoins, même s’il avait toujours tout, il n’était jamais heureux. Il était seul, n’avait aucun ami avec qui jouer et se faisait faire l’école à la maison en tout temps, si bien qu’il finit par se parler à lui-même et ce constamment. Il était assit, sur le rebord d’une fenêtre, regardant le soleil briller. C’était un vrai miracle, il souriait. Cependant, Andrew vint fermer sèchement les rideaux, lui ordonnant d’aller étudier la littérature. Rien n’y faisait, il ne serait jamais heureux. Qu’arrive-t-il quand on refoule tout à l’intérieur ?

    L’adolescence, n’est-ce pas merveilleux ? Zach est moins innocent qu’il en a l’air. Il a toujours l’air si doux, pourtant… À vous de savoir ce qu’il est vraiment. Il n’aime personne, il n’aimera sans doute jamais personne. Pourquoi est-ce qu’il perdrait son temps à faire ce genre de chose ? 17 ans, c’est l’âge à laquelle il a perdu ce qu’était sa petite humanité. Il se souvient de cette soirée parfaitement… Zach porte de nombreuses marques de coups et morsures, mais il est aussi marqué d’une marque maudite, une marque sale. Il se rappelle le soir de cette marque par cœur. Andrew (C’est le nom de cet homme.) l’a amené à sa chambre, il était saoul, lui aussi. Il a refermé la porte, laissant la lumière éteinte. Faisant reculer Zach, il le colla à la porte et il glissa sa main à son pantalon pour le détacher. Il prit son sexe entre ses doigts. Sa main était forte et celle qui le retenait à la porte l’était encore plus. Les va-et-vient étaient rudes, si bien qu’il ne pouvait s’empêcher de gémir, mais ce n’était pas de plaisir, bien qu’à cet instant, Zach était saoul. Il avait par la suite forcé notre beau martyr à s’agenouille et lui enfonça son sexe dans la bouche, serrant ses cheveux en gémissant, parce que lui il aimait ça. Après plusieurs minutes de ce petit manège, il le remonte brusquement, le plaquant à la porte de toutes ses forces pour le pénétrer d’une violence inhumaine. Il le défonça comme ça pendant des heures jusqu’à ce qu’il en saigne. Depuis ce jour, Zach n’est plus tellement lui-même… Pourtant, il doit vivre avec. Ses petites conversations entre lui et lui ont augmenté considérablement et quelque chose de pas tout à fait normal est constamment dans sa tête…

    Andrew finit par l’envoyer en cours, il fallait bien qu’il soit scolarisé adéquatement. Famille riche, classe riche, grandes attentes scolaires. Il entra dans cette école en tant que Master, bien décidé à jouer son rôle. Pauvre petit Honey qui serait sa possession, sa CHOSE, son OBJET et son JOUET. Il ne tenterait nullement d’être doux, il serait simplement heureux de pouvoir satisfaire toutes ses petites crises et ses petites envies sur ce pauvre chéri… Quoi ? Pauvre chéri… Oui… Il était, sans aucun doute, gai… Ça en ajoutait à bien des choses, n’est-ce pas ? Un petit gai refoulé… Ça allait être joli tout ça, vous ne pensez pas ?


» More ? «

    Schizophrène ? Bipolaire ? Zoophile, peut-être ?


» And you ? «

♦ Votre prénom/pseudo : Petit lapin. ~
♦ Votre âge : 15 ans.
♦ Avez vous de l'expérience dans le RPG ? Si oui, quel genre de forum ? Oui. J'ai touché à pas mal tous les genres, je crois... xD !
♦ Comment avez vous connu le forum ? Par Fran', durant une magnifique discussion à la suite d'un... Ô combien intéressant... *S'ÉTOUFFE.* Examen de math'...
♦ Avez-vous lu le règlement ? validée par Jessica
♦ Quelque chose à ajouter ? Des problèmes à nous faire part ? Nop... Enfin, si... Sublime. ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Zach Stranger... Il porte bien son nom... ~ [Finish ~]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Béhémoth, démon qui porte bien son nom...[LIBRE]
» Porte étendard orque
» DE GABRIEL BIEN AIME A MARC BAZIN LES PRIMAIRES SANG UN CONSEIL ELECTORAL !e
» Aucun prisonnier n'a pu s'échapper, d'après le porte-parole de la PNH
» Réfléchie bien !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Strawberry :: Avant de commencer :: tout commence par... :: ♠ Présentation ♠ :: ♠ présentation valide ♠-
Sauter vers: